Notre histoire

Le territoire de Millas a été habité dès l'époque néolithique.

Le village originel date du premier âge du fer comme en témoignent les traces archéologiques d’un cimetière de la civilisation des champs d’urnes, découvertes il y a une cinquantaine d’années.

Située à 97 mètres au dessus du niveau de la mer, Millas compte aujourd’hui 3 951 habitants et la Commune s’étend sur 1 912 hectares, en plelin centre du Roussillon (Pyrénées Orientales).

Historique du terme MILLAS

Le nom de « Millas » paraît avoir deux explications possibles:

  • D’une part, ses racines pourraient provenir de l’existance d’une borne milliaire au bord d’une voie romaine (Milar en catalan).
  • Une autre théorie rattache son origine à la grande quantité de mil (« mill » en catalan) produite au Moyen Age par les villageois.

Cette deuxième interprétation est, sans doute, la plus plausible si l’on en croit le blason de la Ville qui représente une plante semblable à un épi de millet.

Le nom « Millares » apparaît pour la première fois en 898 dans un texte mentionnant une prise d’eau et un canal. Daté de 953, un autre document laisse apparaître le nom latinisé de « Miliaso ».

Evolution de la ville au fil des siècles

Regroupées autour de l’église, du château et du grenier collectif « La Cellera », les premières maisons furent édifiées il y a plus de mille ans, sur une butte constituant, de nos jours, l’hyper-centre de la Ville.

Au XIIème siècle, grâce à la construction d’un canal d’irrigation « le canal de Millas », le dynamisme économique de la ville pousse l’urbanisation hors des premiers remparts.

Au XVème siècle, une nouvelle enceinte « La Muralla » sera construite pour protéger les nouveaux quartiers.

La reprise démographique du XVIème siècle créera, à son tour, un quadrillage de rues et de ruelles distribuant, en damiers, les constructions de cette époque.

A la fin du XVIIIème siècle et au début du XIXème siècle, le cimetière est déplacé du pied du clocher vers son emplacement actuel ; une promenade est aménagée en bordure de l’ancienne enceinte médiévale ; des fontaines, des pompes et des lavoirs publics sont mis à la disposition de la population.

Depuis la 2ème moitié du XXème siècle, Millas ne cesse de s’agrandir sur un vaste espace pavillonnaire.

Riche de son histoire plus que millénaire, située à 10 minutes du chef-lieu et bien assise sur la rive droite de la Têt qui rend son terroir très productif (fruits primeurs, huile d’olive et vin en sont les principaux produits) Millas, chef lieu de canton, est maintenant une fort belle petite ville moderne, très dynamique et très agréable à vivre.